De moi, ici et ailleurs, dernièrement ou dans des temps plus lointains

N'hésitez pas à cocher les cases Et vous?
Pour voir des blogs sympas de d'autres blogueurs, vous pouvez aller voir les liens que j'ai mis sur mon
blog principal! (ma PAL s'y retrouve également pour les curieux!)
Pour voir tous les challenges auxquels je participe, c'est par (vous y trouverez aussi les liens vers les challenges!)

dimanche 8 septembre 2013

L'adolescente et ses naufrages

« Lu il y a un moment » mais partagé dans le cadre de

Tania Boulet
Les naufrages d'Isabelle
Jeunesse, Littérature québécoise
2002
216 pages
Résumé:
Isabelle, une jeune fille raisonnable âgée de 15 ans, ne saurait manquer la traditionnelle danse du vendredi soir de l'école, tout comme Marianne, d'à peine un an son aînée. Tout un monde sépare les deux soeurs, ne serait-ce que la couleur des cheveux, toujours changeante et pour le moins extravagante, de l'aînée. Au grand dam d'Isabelle, Marianne a plus de succès avec les garçons malgré ses allures délurées et savamment négligées. C'est donc vers elle que Samuel Lachance, le garçon le plus convoité de l'école, se dirige. Mais voilà que des lettres anonymes incitent Isabelle à croire que Samuel n'a d'yeux que pour elle. Malheureusement, c'est sur fond de drame que se dénoue l'impasse entre les deux sœurs.
ce n'est pas par prétention à cause du prénom, mais lorsque j'avais lu ce livre à l'adolescence, il m'avait charmé.
C'est juste dommage que je ne le retrouve pas dans les boîtes puisque je me souviens encore du sentiment de plénitude éprouvée face à la lecture de celui-ci! La mer rend les naufrages bien plus vivants et les épreuves d'une réalité si grandiose à travers le paysage et la photographie. Un roman excellent qui, selon mon souvenir, pourrait également plaire aux adultes.
Je ne l'ai plus jamais vu pleurer depuis. Au contraire, il sourit encore plus qu'avant, lui qui était déjà la bonne humeur incarnée. Il dit que c'est à cause de moi. Mon accident date d'il y a presque un an et il ne m'a pas lâché d'une semelle depuis. [...] En fait, dès mon réveil, quand j'ai vu Marc-André près de moi, les yeux pleins d'eau et qui me serrait la main à la broyer. J'ai mentalement remercier Marianne.

3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout... je pense que ça pourrait me plaire, quand j'aurai le goût de lectures adolescente!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avais adoré, alors laisse-toi tenter!

      Supprimer
  2. Ah, la faute... adolescenteS... ou lecture sans S... mais pas le mix!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage en répondant à la question et/ou en laissant un commentaire pour confronter nos avis ou mentionner que je vous ai donné envie (ou pas) de découvrir ce titre! Cela me fera plaisir de voir ce que vous en pensez :)