De moi, ici et ailleurs, dernièrement ou dans des temps plus lointains

N'hésitez pas à cocher les cases Et vous?
Pour voir des blogs sympas de d'autres blogueurs, vous pouvez aller voir les liens que j'ai mis sur mon
blog principal! (ma PAL s'y retrouve également pour les curieux!)
Pour voir tous les challenges auxquels je participe, c'est par (vous y trouverez aussi les liens vers les challenges!)

vendredi 15 février 2013

Sur la piste familiale

Arnaldur Indridason
Commissaire Erlendur Sveinsson, tome 3: La cité des jarres (Mýrin)
Policier
2006 (2005)
495
Résumé: Un nouveau cadavre est retrouvé à Reykjavik. L'inspecteur Erlendur est de mauvaise humeur : encore un de ces meurtres typiquement islandais, un " truc bête et méchant "qui fait perdre son temps à la police... Des photos pornographiques retrouvées chez la victime révèlent une affaire vieille de quarante ans. Et le conduisent tout droit à la " cité des Jarres ", une abominable collection de bocaux renfermant des organes...
+: enquêteur
-: "titre"
 Voilà, je m'étais fait proposé Hypothermie de cet auteur pour un ABC précédent et j'avais bien apprécié. À ce moment-là, je ne savais pas que cela faisait partie d'une saga, et ça ne m'avait pas empêché d'apprécier ma lecture puisque l'enquête est indépendante. Et lorsque j'ai vu que cette saga se trouvait dans le baby policier, j'ai décidé de lire un autre tome afin de voir le tout début! Bon, ce n'est pas le tout début, c'est le troisième tome, mais c'est le premier qui est traduit à ce que j'ai cru comprendre. Tout comme pour Hypothermie, j'ai apprécié l'enquête dans laquelle est plongée notre commissaire. Cependant, j'ai parfois eu de la difficulté à me repérer avec ses collègues et j'ai trouvé que je plongeais moins en Islande que dans Hypothermie. De plus, j'ai fait un saut lorsque j'ai rencontré la cité des jarres la première fois dans ma lecture, ayant oublié le titre du livre, et n'ayant pas relu le résumé avant de me lancer dans la lecture... Mais bon, ce n'est pas la signification du titre islandais qui, même s'il avait été traduit, n'en aurait pas trop dévoilé. Mais j'ai l'impression que les titres de cet auteur sont teintés de métaphore. Mais bon, l'intrigue était prenante et je ne me questionnais pas sur ce qu'il advenait du lien du titre avec cette histoire. J'ai aimé que ce ne soit pas une enquête à la course effrénée, mais plutôt une enquête où on en apprenait en même temps que le commissaire et ses coéquipiers et j'ai aimé les thématiques abordés. J'ai aussi apprécié les petites enquêtes au travers la grosse et la relation du commissaire Erlendur avec sa fille dans ce tome. Bref, c'est donc un livre que j'ai beaucoup apprécié. Il a été lu dans le cadre des challenges suivants:



2 commentaires:

  1. J'ai bien aimé ce livre, j'ai trouvé qu'on avait bien l'atmosphère islandaise quand même (j'y suis allée une semaine en 2001). Cette année, je vais lire La femme en vert pour le challenge ABC.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce que c'était le seul livre de cet auteur que tu avais lu?

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage en répondant à la question et/ou en laissant un commentaire pour confronter nos avis ou mentionner que je vous ai donné envie (ou pas) de découvrir ce titre! Cela me fera plaisir de voir ce que vous en pensez :)