De moi, ici et ailleurs, dernièrement ou dans des temps plus lointains

N'hésitez pas à cocher les cases Et vous?
Pour voir des blogs sympas de d'autres blogueurs, vous pouvez aller voir les liens que j'ai mis sur mon
blog principal! (ma PAL s'y retrouve également pour les curieux!)
Pour voir tous les challenges auxquels je participe, c'est par (vous y trouverez aussi les liens vers les challenges!)

vendredi 28 décembre 2012

Un étudiant confus

Stefan Zweig
La confusion des sentiments (Verwirrung der Gefühle)
Nouvelle, classique
2010 (1927)
159 pages
Résumé: Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l'aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie. A dix-neuf ans, il a été fascine par la personnalité d'un de ses professeurs ; l'admiration et la recherche inconsciente d'un Père font alors naître en lui un sentiment mêlé d'idolâtrie, de soumission et d'un amour presque morbide. Freud a salué la finesse et la vérité avec laquelle l'auteur d'Amok et du Joueur d'Echecs restituait le trouble d'une passion et le malaise qu'elle engendre chez celui qui en est l'objet. Paru en 1927, ce récit bref et profond connut un succès fulgurant, en raison de la nouveauté audacieuse du sujet. Il demeure assurément l'un des chefs-d'œuvres du grand écrivain autrichien.
Voilà, cherchant une lettre Z pour mon challenge ABC, je tombe sur Zweig et je me rappelle que ce titre est dans le baby classique, alors je l'achète. Malheureusement, il n'y est plus avec ce titre et j'ai donc changé de Zweig pour le ABC 2013 (que j'ai déjà commencé...), mais il n'en demeure pas moins que j'ai lu ce titre pour avancer dans le baby et parce que coconut organisait une LC sur cette oeuvre. J'avais déjà lu cet auteur avec Le joueur d'échecs et je ne saurais dire quelle lecture j'ai le plus apprécié avec certitude. 
Je crois avoir préféré le style ici qui m'a paru plus fluide et qui se lisait plus rapidement ainsi. Sans que l'histoire soit la plus marquante et la plus enlevante, on se fait prendre au jeu grâce au style et on tourne les pages avec rapidité pour notre plus grand plaisir des mots. J'ai aimé voir que le professeur avait des chutes de passion à cause de la vieillesse et voir comment il s'en sort pour transmettre cette passion malgré la lassitude. Bien sûr, on ne va pas de rebondissements en rebondissements dans cette nouvelle, mais on se laisse imprégner, même si parfois, j'aurais aimé que ce soit avec plus de frénésie. Quoiqu'il en soit, je ne regrette pas d'avoir lu cette oeuvre où le style m'a grandement plu.
En plus de la LC de coconut, j'ai lu ce livre dans le cadre des challenges suivants : 


6 commentaires:

  1. J'ai apprécié le style également, cette image du professeur à travers les yeux de Roland qui change du tout au tout, on le voit tantot jeune et fringuant, tantot, seul et décrépi....
    Merci pour ton billet!

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment le style que j'ai apprécié dans cette nouvelle car l'histoire est bien sans plus. Pour ce qui est de la frénésie, j'ai trouvé qu'il y en avait beaucoup, en ce qui me concerne, parfois même un peu trop :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah, c'est peut être parce que je ne la trouvais pas assez enlevante que je ne trouvais pas autant de frénésie!

      Supprimer
  3. Tout a fait de ton avis

    Coconut l'organisatrice toujours à la bourre ^^
    Voila mon avis : http://globe-lecteur.blogspot.fr/2013/01/la-confusion-des-sentiments-stefan-zeig.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage et de l'organisation :)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser une trace de votre passage en répondant à la question et/ou en laissant un commentaire pour confronter nos avis ou mentionner que je vous ai donné envie (ou pas) de découvrir ce titre! Cela me fera plaisir de voir ce que vous en pensez :)